courrier des lecteurs de jean legrand (mardi 06 septembre 2005)

courrier des lecteurs de jean legrand (mardi 06 septembre 2005)
Une fois de plus Le Monde ouvre son courrier à Monsieur Legrand, idéologue patenté de la pire idéologie nataliste. Une fois de plus un courrier qui dénonce la manipulation idéologique des chiffres par ce monsieur ne sera pas publié. Monsieur Legrand a le droit de penser ce qu'il veut de l'évolution qu'il souhaite pour la population française et européenne. Monsieur Legrand n'a pas le droit de s'appuyer sur un amalgame de données certes établies par les démographes, mais fondamentalement incompatibles entre elles, pour prétendre le démontrer. Et Le Monde a le devoir de vérifier que l'argumentaire présenté par l'auteur, surtout quand il est chiffré, est valable scientifiquement. Puisque Le Monde ne croira pas ce que je pourrai dire, voici quelques extraits du rapport de janvier 2003 du Haut conseil de la population et de la famille, qui ne passe pas pour être particulièrement anti-nataliste (/http://www.social.gouv.fr/htm/dossiers/hcpf/rapptoulemon.htm/). "Depuis 1945, la population de la France métropolitaine est passée, en gros, de 40 à 60 millions d’habitants, soit un accroissement de moitié." "Le nombre annuel de naissances, stable depuis 25 ans, pourrait rester stable à l’avenir." "Pour les générations récentes, l’objectif de remplacement des générations est pratiquement atteint et, depuis 25 ans, la fécondité française correspond à la stationnarité de long terme de la population." "Les générations nombreuses du baby boom seront ainsi remplacées par des générations annuelles moins nombreuses, dont l’effectif correspond cependant à une situation d’équilibre des âges sur le long terme." "À cet égard, les indicateurs conjoncturels de fécondité donnent une image déformée de la tendance de long terme. Du fait de la modification continue du calendrier de constitution des familles, la descendance finale des générations nées depuis la guerre s’avère supérieure à ce qui ressort de l’observation en données annuelles." Il faudrait citer la totalité de la synthèse du rapport pour montrer combien Monsieur Legrand n'en finit pas de fait dire aux chiffres ce qu'il veut et non ce qu'ils signifient. Il est grave que Le Monde entretienne un mensonge qui, à force de répétition dans ses colonnes, acquiert le statut de vérité, alors même que ce mensonge est basé sur une malhonnêteté intellectuelle avérée.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet