phare en journée

pahare en journée
Je croise une file ininterrompues de voitures pleins phares de croisement allumés sur plusieurs kilomètres, configuration classique sur les routes de province. Je suis éblouis par un, deux, et par tous ces phares allumés en plein jour. Ma rétine n'a pas le temps de retrouver son acuité normale, ce qui veut dire que je roule en permanence avec une acuité visuelle réduite. Est-ce un facteur de sécurité ? Sans parler des phares mal réglés, ni des nouveaux phares beaucoup plus éblouissants que les phares normaux, et de l'attirance inéluctable vers ces sources lumineuse, au détriment de la route devant soi. Que cela soit nécessaire la nuit, c'est une évidence. De jour, tous les conducteurs en conviendront, n'en déplaise aux experts pour l'occasion, les phares allumés sont un danger. L'enfer est pavé de bonnes intentions.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet