supplement payant

supplement payant
Une fois de plus Le Monde nous fait le coup du supplément payant. Il s'agit en fait de vente forcée, c'est à dire d'une escroquerie. C'est scandaleux, mais ce n'est pas étonnant de la part d'un jounal qui s'est mis aux mains d'actionnaires dont le seul souci est de faire du profit et de véhiculer l'idéologie libérale made in USA. Il faut reconnaître que Le Monde, sous sa nouvelle direction - pardon gouvernance - y réussit parfaitement, en y ajoutant dogmatisme et fondamentalisme, avec une grosse dose d'opportunisme marketing. Faire payer 40cents aux lecteurs pour une opération d'auto-célébration et d'auto-justification est bien dans la nouvelle ligne. Les fondateurs doivent se retourner dans leurs tombes ! Le monde devrait faire attention. Je passe de moins en moins de temps à sa lecture, comme beaucoup sans doute. Une fois éliminés les articles à la gloire de libéralisme totalitaire - CFDT, commission européenne, Etats-Unis -, une fois éliminés les articles démolissant la politique extérieure de Chirac que Le Monde a pourtant fait élire, mais pas sa politique intérieure qui démolit patiemment tout ce qui marchait en France, une fois éliminés le fric, le show-biz et le remplissage, il ne reste vraiment pas grand chose. Quelques informations internationales, quelques opinions contestataires, servant d'alibi à la ligne unique, c'est bien peu par rapport à ce que Le Monde apportait lorsqu'il était indépendant. Le Monde se moque peut-être de perdre des clients, mais même un "journal de référence" auto-proclamé ne peut pas vivre sans eux, surtout dans la logique où il se place désormais.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet